Recherche de fuite d’eau : 4 techniques non destructives

Les soucis de plomberie peuvent tout à fait arriver, que ce soit dans une maison récente ou dans une construction ancienne. L’un des problèmes les plus courants est la présence de fuite d’eau. C’est un désagrément qui peut engendrer des conséquences plus ou moins désastreuses. Les locataires peuvent être confrontés à une inondation de leur demeure (à l’intérieur, tout comme à l’extérieur) ou encore à l’apparition d’humidité dans la maison. Il est essentiel de déterminer la source de la fuite et de régler le problème. Voici quelques méthodes non destructives pour y parvenir.

Utilisation du gaz traceur

Opter pour les méthodes non destructives afin de détecter une fuite d’eau représente une bonne initiative. Cela permet aux occupants de la maison de limiter le plus possible les travaux à entreprendre afin de résoudre le problème de plomberie. Le chantier sera réduit de manière signification et aucun dégât important ne devrait être à signaler.

Parmi les techniques non destructives pour la recherche de fuite d’eau, il y a celle qui utilise un gaz traceur pour identifier la situation de la fuite d’eau. C’est en fait un mélange d’hydrogène et d’azote, non toxique, inodore et incolore. Cette méthode est le plus souvent privilégiée pour les réseaux souterrains. Le gaz est injecté dans la canalisation qui est mise sous pression. Si une fuite est présente, le gaz ira s’échapper à la surface. Le point de sortie sera localisé avec un appareillage spécifique.

Détection par la fluorescéine

La fluorescéine est un traceur de fuite d’eau qui est non toxique et ne représente pas non plus de danger de pollution pour l’environnement. Son usage est fait avec un équipement adéquat. Le plombier professionnel pourra notamment détecter les fuites d’eau, même les plus infimes. Le produit est un colorant qui sera versé dans les canalisations dans le but qu’il se mélange avec l’eau. La fluorescéine possède une teinte rougeâtre.

Au contact de l’air, l’eau prend une couleur jaune-vert fluo. Cela démontrera qu’une fuite est bien présente dans la tuyauterie. Cette technique est tout à fait indiquée pour la recherche de fuite d’eau, même les plus petites. Une fois de plus, le plombier qui prendra en charge l’intervention devra être en possession de tout le matériel nécessaire pour situer avec plus de précision l’origine de la fuite en question.

Faire usage d’une caméra endoscopique

D’autres moyens qui usent des nouvelles technologies sont également à la disposition des locataires d’une maison pour réussir à détecter les fuites d’eau sans utiliser des méthodes destructives. Sur la liste des appareils qui peuvent être d’une grande utilité pour les plombiers, il y a la caméra endoscopique. La méthode qui inclut ce type de gadget est l’idéal pour les interventions au sein de canalisations difficiles d’accès.

La caméra endoscopique est également à privilégier pour la recherche de fuite d’eau en extérieur. C’est un appareil infrarouge en haute définition qui peut être muni d’un GPS pour certains modèles. Le dommage au niveau de la tuyauterie sera visible sur un écran. Ce qui permettra de localiser avec le plus de précision possible et rapidement la fuite d’eau.

Procéder à l’écoute des canalisations

La détection de fuite d’eau à l’aide de méthodes non destructives est tout indiquée dans le cas de canalisations non visibles. Procéder à une écoute des canalisations est une technique à la portée du plombier professionnel. La démarche consiste notamment à faire usage d’un appareillage spécial dédié à la détection des fuites d’eau. L’amplitude du bruit devient de plus en plus importante au fur et à mesure que la fuite augmente. L’amplitude en question sera à son maximum lorsque le plombier arrivera à l’endroit précis de l’origine de la fuite d’eau.